Les plantes de cannabis femelles comportent à la fois du CBD et de la THC. Les deux molécules sont isolées en utilisant diverses techniques. La chose à savoir est que le CBD pur n’existe pas sur le marché. Il est toujours accompagné d’une faible teneur en THC. Après diverses étapes de transformation, vous pouvez avoir une substance pour vapoter. La sensation qu’une personne ressent en mangeant des aliments ou en fumant du joint provient des cannabis femelles. Pour information, il existe aussi les cannabis réguliers. Ils comportent des gamètes mâles et effectuent la pollinisation des plantes femelles. Les génétiques mâles sont acheminées sur les plantes femelles grâce au concours du vent. L’information à savoir est que vous ne trouverez pas du THC sur ces espèces. Les cultivateurs s’assurent alors de mettre sous terre des graines féminisées.

Pour éviter de se retrouver avec des plantes mâles, les producteurs protègent leur culture. La probabilité d’avoir des cannabis masculins est de 50 %. Vous pouvez alors comprendre les pertes financières engendrées sans une protection idéale. Vous direz aussi adieu par la même occasion, la moitié de votre rendement.

Les graines de cannabis peuvent être féminisées, mâles ou encore hermaphrodites. Ces dernières ne sont ni des mâles ni des femelles. Cependant, elles sont les deux sexes à la fois. À cause de cette particularité, elles sont capables d’autoreproduction. Il est bon de savoir qu’une plante peut devenir hermaphrodite à cause du stress. Bref, les plantes mâles et femelles formeront des fleurs. En fait, les mâles produisent précisément des pollens tandis que les femelles montrent des bourgeons.

Sous quelques conditions, les plantes femelles sont capables d’engendrer des mâles. L’inverse peut pareillement se produire sur une plantation. Pour initier le changement, les cultivateurs jouent généralement sur l’apport nutritionnel. Exemple, l’azote et le potassium. Parfois, les chanvres monoïques n’auront pas besoin d’une telle opération.

La modification automatique du sexe garantit l’expansion de la plante sur une parcelle. Les plantes de chanvres lancent automatiquement la stratégie de survie pour une raison précise. En effet, elle constate que ses chances de vie sont faibles. Il est possible d’évoquer une exécrable condition de culture. Une plante mâle est par exemple éloignée pour espérer une fertilisation. Si cette dernière était à proximité, les femelles formeraient des fleurs d’étamines. Le pollen arrive ensuite sur les pustules. La pollinisation est alors lancée pour sortir des graines pour les prochaines récoltes.

Si vous avez envie de devenir cultivateur, vous n’aurez pas besoin d’une plante mâle. Par contre, elle trouvera sa place pour des croisements génétiques. En tant que débutant, vous serez aussi tenté d’augmenter le nombre de graines dans le sol. Cette approche est inutile. Vous devriez juste apprendre à différencier les mâles et les femelles. Comme expliqué précédemment, les changements peuvent intervenir sur les champs à tout moment. Afin d’éviter les dépourvus, vous devez vérifier régulièrement le sexe des cannabis. Vous supprimez alors directement les mâles. Les marijuanas masculines prospèrent en montrant des clochettes. Ces dernières sont ensuite ralliées en panicule. De leur côté, les femelles montrent des pistils. Ce sont des sortes de poils blancs. À noter que vous ne serez pas encore en mesure de distinguer leur sexe dès le début de la semence. Les graines de cannabis doivent aussi pré-pousser avant la mise en terre. De ce fait, les plantes matures seront alors plus grosses et fortes.

Auprès de notre boutique, nous vous garantissons des gênes femelles. Les graines féminisées ont été soustraites avec une grande précision.

12 résultats affichés